Or, près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine.
Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère :
« Femme, voici ton fils. »
Puis il dit au disciple :
« Voici ta mère. »
Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.

Comme elle est grande la tendresse de Jésus pour nous ! Il est en train de donner sa Vie, sa Chair, son Sang, Il a laissé sa divinité à son Père, ses habits aux soldats qui l'ont crucifié, Il s'est fait plus pauvre que le plus pauvre, et voici qu'il Lui reste encore quelque chose. Il Lui reste l'un des biens les plus précieux que l'on puisse avoir, et quel bien ! Sa Mère.
Jésus si bon, pendu au bois de la croix, humilié, souffrant, pense encore à nous, et à sa mère, qu'Il nous donne.

Son dernier présent aux hommes qu'il aime tant, c'est celui de sa Maman.