Chers amis, chers lecteurs,

La vie est belle, la vie est forte, la vie est puissante et parfois, comme pour l'humble petite Vierge de Nazareth, elle vient toquer à la porte de façon inattendue, et change tout.
Tout.

Il y a quelques petites semaines, je découvrais toute surprise et chamboulée que Petit Numéro Trois s'était invité dans nos vies. Il va arriver cet été, et autour de ce petit tout s'entremêle et se précipite. Parce que le même jour, je recevais une offre d'emploi à ne PAS rater.

Avec ce petit, il nous faut déménager. Trouver un appartement abordable avec accès facile à mon lieu usuel de travail.
Avec ce petit, il nous faut trouver une place en maternité, quand celle où sont nés ses grands frères est déjà pleine.
Avec ce petit, je vais me rendre mercredi matin, 28 mars, à un entretien d'embauche pour le meilleur travail de ma vie.
Avec ce petit, le CDI que j'espère décrocher (malgré mon gros bide) devrait nous faciliter le déménagement, la respiration au quotidien question financière, et sera vraiiiiment un gros cadeau de la Providence, parce que si je suis prise, je commencerais par au mieux trois à six semaines de travail puis un congé maternité. Comme j'ai déjà le dos qui coince un peu... je suis pas sûre d'y arriver.

Mais ce travail, je le veux.
Et ce bébé, c'est un magnifique présent.

Alors on va s'accrocher, y croire, et chercher l'appartement en même temps qu'une entreprise de déménagement, faire les rendez-vous d'usage pour préparer la venue de Bout de Chou et voir comment faire des cartons tout en préparant des cours, si jamais ça fonctionne de tous les côtés.
Mais ça fonctionnera, hein ? Y a pas de raison.

En message subliminal dans ce message il y a : "Priez pour nous ! Sivouplé sivouplé sivouplé, on a besoin que le Ciel tout entier nous soutienne !"