Il y a deux semaines environ, un phénomène étrange s'est produit dans mon humble demeure.

J'avais planté un bébé bouilloire sur mon plan de travail sans trop y croire. Arrosé régulièrement, bichonné, je l'ai vu faire des bruits étranges et commencer à donner des signes de changements imminents.
Mais je me suis dit que les risques de métamorphose étaient vraiment maigres, vu comment mes plantes finissent généralement par se transformer en tas de moisissures. (C'est à dire que le changement ne se faisait pas dans le bon sens.)

Et puis un soir je rentre chez moi après une journée bien remplie (j'en ai beaucoup en ce moment) et tombe sur des signes d'activité paranormale. Une porte a bougé, il y a comme un air de nouveauté. Et au moment où je cherche à faire du thé, je tombe né à bec avec... ma bouilloire toute transformée ! Elle a grandi. A pris des couleurs, ne bave plus (maintenant faut que le chat apprenne aussi à ne pas en mettre partout, ce serait cool), a un socle donc plus de queue - (je ne traine plus le fil électrique partout ! Libération !) fait joli dans la cuisine, et chauffe en un temps record.

Il faudra leur dire, chez Machin-chose qui fait des mini-bouilloires, que quand elles ont grandi, elles sont vachement beaucoup mieux. Plus propres, plus rapides, plus chouettes à regarder, et en plus elles chantent. Faut juste beaucoup de patience pour les élever. Surtout quand il faut trois bouilloires pour remplir une casserole d'eau chaude.
Mais après, c'est top-moumoute.

Ô vous qui pensiez que les objets sont inertes et condamnés à se couvrir de saleté puis à finir à la poubelle, voici la preuve que ce n'est pas vrai ! Ils évoluent comme les pokémons !

(Il est déjà arrivé pendant mon enfance qu'une télévision se mette à rougir, puis à user de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel sans prévenir. Ce n'est donc pas la première fois. Mais c'est la première chez moi ! Impression délirante et euphorisante. Ma bouilloire adulte me met en joie.)

Ô vous qui pensez que j'ai explosé un plomb récemment, vous pourriez bien avoir raison, j'ai trop de boulot ça doit être ça. Par pitié n'appelez pas les messieurs en blanc, ils me font peur.