Qu'il peut être difficile de s'y remettre après une absence si remplie qu'on ne sait plus comment - et si - on doit en partager quelque chose... je t'ai fait attendre lecteur, me revoici pour des vœux du lapin blanc.

Que dis-tu ?
...
"Quel lapin blanc ?"
Mais celui-là voyons :

 White-rabbit-Alice-in-wonderland

Donc, lecteur chéri que j'aime à la folie, toi qui passes par là, toi qui n'oses jamais commenter, toi qui commentes de plus en plus, toi qui cliques compulsivement sur le lien vers mon blog depuis la Nativité en attendant du neuf (ou du pas vieux), je te souhaite pour 2012, année de la bouse du flouze :

  • de l'amitié en veux-tu en voilà,
  • des câlins et des sourires d'enfants,
  • beaucoup de petites joies,
  • de nombreux grands bonheurs,
  • des rencontres, des découvertes, des enrichissements quoi.
  • Et je te souhaite surtout de profiter de chaque instant de cette année, afin qu'arrivé au soir du 31 décembre, tu puisses regarder en arrière, et ne rien regretter.