16h27
Après environ une heure et demie de bazard-badaboum-mamancâ'in-schrouiiiiik-bom-ouiiiiiiin les garçons dorment.
Pas trop tôt.

Nous subissons toujours l'attaque de Mister virus de la sinusite, à priori, ou du je-sais-pas-quoi qui épuise et prend carrément la tête, mais nous allons mieux. Alors je profite du peu de répit qui m'est offert pour poster quelques photos de ce que je fais avec mes dix doigts et ma machine à coudre. Que voulez-vous, j'aurais tellement à raconter que je ne sais plus quoi écrire quand je reviens sur le blog. Surtout quand j'ai la tête dans le coton comme aujourd'hui.

Voici donc un projet fini il y a plus d'un an, à partir des planchettes Montessori dont je parlais à Monchéri, lui confiant que je ne savais pas comment trouver des planchettes de bois bon marché et légères, aux bonnes dimensions, et que c'était trop dommage. Sa réponse fut un éclair de lucidité dans la nuit de mes recherches : "Pourquoi tu ne les fais pas en tissu ?"
Et plaf, quelques semaines plus tard, j'accrochais ceci sur le parc :

Le côté le plus difficile avec ceinture, mousqueton, anneaux, agrafes, etc.

Le côté le plus facile : boutons qui cachent un Winnie L'Ourson, fermeture éclair avec une girafe, ...

Ce fut un grand succès, et maintenant, à onze mois, Monbébé s'y intéresse aussi. Youpie. Le hic : le tissu jaune est fragile et commence à se déchirer. J'aurais mieux fait de coudre mes crochet, agrafes, rubans et compagnie sur les trois épaisseurs du carré et non sur le tissu extérieur. Mais c'est comme ça qu'on apprend !

Et puis le mois dernier j'ai enfin cousu le cadeau de naissance d'un petit bonhomme qui commençait à se rapprocher de son premier anniversaire... Mieux vaut tard que jamais, n'est-ce point, et le résultat est celui-ci :

IMG_7000

IMG_7002

Monfiston, pour qui j'avais réaménagé en quatrième vitesse un petit sac avant la naissance de Monbébé pour qu'il ait un sac à bisou, a bien vu que celui-ci et tous les autres étaient vachement mieux. Et depuis il ne cesse de réclamer son propre sac à bisous fait main entièrement par maman... je suis donc en train de coudre le sien et celui de son petit frère. Et ils vont déchirer grave.

J'ai aussi fait, dernièrment, un tapis de parc avec feutrine, molleton et vieux rideau des voisins, pour mettre sous notre parc qui est octogonal, et non carré comme tous les honnêtes parcs traditionnels. Le vieux tapis-mousse fourni par le fabricant était tout moche et usé, Monbébé qui porte tout à la bouche grattait dessous pour aller chercher le carton et le manger, c'était n'importe quoi. Je me suis bien amusée à en faire un tapis transportable et repliable autour des jouets, même si l'épaisseur des tissus oblige à beaucoup tirer sur les perles en bois qui font tous les angles.
Nous avons maintenant un tapis de parc uniforme, rouge, épais et chaud, qui dépasse légèrement sous le parc. Les enfants l'aiment bien et il leur fait un très bon support pour boire au biberon allongés côte à côte.
Une remarque de ma belle-maman me pousse à vous demander, lectrices qui vous y connaissez en tissus : la feutrine, ça se lave ou pas ?