Bonjour lecteur chéri.

Après une semaine de prière à l'abbaye de Belloc, en pays Basque (c'est bô) (et y a des moutons partout) (et ils font du fromage super) (et on m'a offert un parfum qui me rend gaga), me voici chez d'autres amis pas loin de Toulouse. Je récupère une connexion Internet, et me fais toutes les méditations proposées cette année par la Retraite Dans La Ville.

Or, l'an dernier et l'année d'avant, pas de souci.

Cette année, a bug, a marche , a me convient .

A krès embêtant ça.

Or, je suis aussi abonnée à la lettre de l'Aide à l’Église en Détresse, et j'avais décidé d'offrir ce carême 2012 pour les chrétiens d'Irak.
Et puis voilà qu'après avoir pataugé avec la Retraite dans la Ville de cette année, je suis tombée sur une page fort intéressante, qui me parle tout à fait, à moi la grande exploratrice voyageuse qui ai rencontré une chrétienne de l'église cachée de Chine : un carême solidaire avec tous les pays où nos frères dans la foi sont persécutés. 40 jours de compassion. Et là, ça a fait tilt, chkling, tarata boum (au moins).

Me voici donc à prier tous les jours pour un nouveau pays ; aujourd'hui, c'est l’Éthiopie.

Et sinon, là je suis pas chez moi donc je le fais pas, mais je recommande aux nouveaux cathos, aux enfants qui savent pas quoi faire du carême-beurk-pourquoi-tous-les-ans, les Lapineries du Lapin bleu qui fait des trucs bien chouettes avec des albums à gagner. Attention, faut être régulier et persévérant.