"Il était une fois, à Long Island, ..." une bretonne "touriste de la vie" et des States, en villégiature pour trois mois.

Les sentimentaux très doués auront reconnus le début du remake de Sabrina avec Harrisson Ford et Greg Kinnear, et les pros de la musique celtique les paroles d'une chanson de Suroît.
Les autres auront tilté sur une histoire de villégiature aux Etats-Unis.
Tous auront compris ce que je vous annonce ici : mon voyage aux Etats-Unis pour la fin 2008.

Ca devait arriver, et cela me tombera dessus, à ma grande joie, le 22 septembre prochain. Je prendrai l'avion direction Londres (pas d'affolement, lisez la suite avant de hurler) puis un autre navion direction JFK, l'aéroport le plusse connu, le plusse classe, le plusse chouette de New York. Ensuite une famille d'amis viendra me chercher (enfin j'espère) pour m'emmener chez eux pour trois mois de découverte des Stèitss de l'intérieur.
Mon Dieu qu'il me tarde!
En gros, je serai à une heure de train de la grosse pomme, où je pourrai aller me balader quand bon me semblera et sur l'île il y aura des plages même si de septembre à décembre j'aurai peu l'occasion de me baigner de me baigner dans l'eau de mer, pour les bains je suis propre que croyez-vous? des cinémas, des restaurants, des parcs, des bibliothèques, des librairies, des mouettes, des gens nouveaux à rencontrer, une culture à découvrir, et peut-être Ty Pennington et son équipe des maçons du coeur qui viendront refaire la maison d'en face, qui sait.
J'en sautille d'avance.

Voilà, alors les zamis, les copains, les potes et les autres, si vous voulez me revoir avant Noël (où je serai peinarde en famille donc là ce sera niet) il faut vous dépêcher de vous manifester, parce qu'après, faudra se contenter du blog.

Quand je reviendrai, je serai très occupée à apprendre le japonais grâce au chéquier-langue que l'ANPE m'a miraculeusement accordé et qu'il faudra faire valoir en courant et en priant pour que ma désinscription de la-dite ANPE à cause de mon voyage n'y changera rien.

Oh yeah.

Edit du soir-même, merci Yayon : Je pars du 22 septembre au 17 décembre (qui va se changer en 18 pendant le voyage... niarf niarf, je gratte une journée la tête dans les étoiles, ou les nuages, ce sera selon).
Voilou, à vos zagendas mesdames zet messieurs.