30 décembre 2010

Nitt se prend pour le lapin blanc

Faut dire qu'en ce moment, entre les dîners-karaoké, les cours de trois heures et demie qui s'étirent toujours un peu sur la fin, les - gros - soucis informatiques et le froid de gueux dont je souffre tant que je m'obstine bêtement à rester devant l'ordinateur à ne pas toujours faire grand chose de productif (jugez-vous mêmes : télécharger des proxy, chercher comment écrire en français et pas en franois sur un nouveau PC, redéfinir l'heure, télécharger des tonnes d'utilitaires en français pour gérer le PC sans tout faire imploser et... [Lire la suite]