Un jour il faudra que je prenne le temps d'en faire d'aussi chouettes pour mes fils. Celui de Monfiston a été cousu en quatrième vitesse avant la naissance de Monbébé, à partir d'un sac Winnie l'Ourson offert par ma meilleure amie il y a des zannées et des zannées. Il l'aime bien et l'utilise à tort et à travers, mais c'est moins réussi que celui-ci :

IMG_6091

IMG_6092

On m'a demandé il y a quelques mois à quoi servait un sac à bisous.
C'est très simple : les jeunes enfants n'ont aucune notion du temps. Pour eux, comme pour Dieu, il y a le présent et c'est tout. Par conséquent se repérer dans le temps leur est très difficile. Alors imaginez lorsqu'ils font un petit séjour seuls chez des amis ou des grands parents, la difficulté de savoir combien de jours ils y passent, combien de jours il reste avant de retrouver Papa et Maman ! Le sac à bisous est votre solution ! Un bisou par jour passé loin des parents est glissé dans le sac avant le départ, et chaque soir on s'en pose un sur la joue puis on le range dans une poche spéciale. On peut alors compter les jours restants, matérialisés par les bisous, et se savoir toujours aimé de Papa et Maman, ce qui rassure au moment du coucher. Les enfants en raffolent, et Monfiston joue avec pendant la sieste, souvent en recouvrant sa peluche préférée de cœurs multicolores, ce qui le fait beaucoup rire. C'est aussi un biais réconfortant en cas de coup dur émotionnel : grondé par Papa, hop, je vais chercher les bisous et je me console.

Voilà voilà. Ce sac servira pour adoucir une séparation pendant le passage à la maternité de la maman...