Hihihi, cousettes, sept, la sonorité de ce titre me fait poiler.

Et sinon, la dernière cousette en date, finie récemment et envoyée la semaine dernière (ouais, j'arrive à raconter des trucs récents maintenant !) est... un sac !

"Encore un ?" me dites-vous, passablement déçus et au bord de la consternation.

Ben oui, encore un. C'est facile à faire (hum, enfin...), c'est amusant et la demoiselle à qui il était destiné avait flashé sur le sac à mâchouilles de mon bout-de-chou à moi. Sa mère m'a appris qu'elle était fan de sacs en tous genres, autrement c'est une vraie fille, et je suis repartie d'une visite en me disant que rôh là là il faudrait lui en faire un.
Je repartais aussi avec un énorme sac de tissus pour faire un livre de tissus. À l'intérieur se trouvait un morceau de polaire dont on m'a dit : "si tu peux en faire quelque chose pour [ma fille], elle en raffole, ce serait chouette qu'elle ait quelque chose pour elle avec ça."

Quelques semaines plus tard, la-dite maman me demande de lui faire un sac à bisous.

Kessécé un sac à bisous ?
Un sac à bisous, c'est une petite poche spéciale dans laquelle on met autant de bisous qu'il y aura de nuits passées loin de Papa et Maman quand on va dormir chez quelqu'un. C'est un objet rassurant qui permet à l'enfant de se savoir aimé et d'avoir un bisou de Maman chaque soir avant d'aller dormir, de compter les jours et de se situer dans le temps (ce qui est trèèès difficile avant l'âge de raison) et c'est une méga-bonne idée. Quand Monbébé sera assez grand, je lui en ferai un aussi.
En plus, c'est rigolo à faire.

Après négociations avec La Maman et avec moi (oui, mon moi, mon ego, vous savez, celui qui prend toute la place sur le canapé) j'ai décidé de ne pas faire de "bisou", soit de lèvres comme dans l'idée de départ mais plutôt des cœurs. Allez savoir pourquoi, je le sentais mieux comme ça.
Puis j'ai du mal avec les motifs de "lèvres" toutes seules comme ça, ça me fait penser à ces coussins kitschs qu'on trouve chez le marchand de journaux de la galerie commerciale de la zone commerciale à côté de chez Tata Machin, vous savez ?

Et donc, j'ai pondu - cot cot - ceci :

IMG_4721

IMG_4722

IMG_4723

Je me suis loupée sur la couture du cœur en applique : je n'ai pas pensé d'abord que mes deux tissus hyper-fluides allaient me faire des crabouillages-tout-moches dans la machine à coudre. Hé, c'est que je débute, moi, madame. Alors j'ai tout décousu, voui voui voui, puis j'ai recommencé en rajoutant un coton qui se tient pas trop mal (une chute de ma robe de cet été) derrière, et ç'a été beaucoup mieux. Mais j'ai encore des progrès à faire. Il a fallu que je fignole à la main, et je prends tous les trucs et explications qu'on veut bien me donner pour faire vraiment propre et joli à l'avenir.
Le tissu bleu est un morceau de pyjama, que je trouvais tout-à-fait assorti à la polaire avec des fusées et des étoiles. Les deux ensemble font un sac doux à la fois au regard et au toucher. Le ruban est identique à celui utilisé pour le sac à mâchouilles de Monbébé, c'est le dernier bout qui restait, et là où je suis fière de moi, c'est pour l'ajout du bouton rigolo qui fait un super curseur ! Les cœurs à l'intérieur sont en feutrine : un de mes magasins préférés fournit tout ce qu'il faut pour faire de la création maison, et je leur dois aussi le sac de boutons d'où vient celui qui a servi ici.

Les retours ont été rapides : Coupine est ravie et sa fille ne lâche plus le sac qui lui permet d'apprendre les couleurs en même temps que les nombres.

Chu fière de môa.