Encore une fois je me suis laissée dépasser par mon emploi du temps et les évènements et n'ai pas posté depuis des jours. Pas facile, pas facile.Essayons de rattraper un peu le retard accumulé ces derniers temps.

Tout d'abord, la grande info que tout le monde attend, c'est que j'ai signé le bail de mon premier studio, mon logement à moi toute seule que je paierai avec mes sous, ouh là là. À 29 ans, il serait temps. (On se rappelle qu'en Chine la villa était offerte avec le travail.)
Je vais donc, dans trois mois, emménager dans un studio aux murs blancs cassé et à la moquette bleue, au rez-de-chaussée d'une rue peu passante en piétons, mais un peu plus en voitures, dans un quartier calme du centre-ville, avec kitchenette de luxe et salle de bain pourvue d'une baignoire sabot, alléluia. Propriétaire gentil comme tout, youpie, et il faut tout acheter car il n'est pas meublé... aïe. Mais j'ai le temps de chercher et de trouver ce qu'il me faut.
Par conséquent, eh bien justement, je commence à pourvoir (je vous dis pas l'état de ma chambre où tout s'entasse) et je fais les soldes. Pour le moment j'ai fait des folies pour la cuisine et trouvé une lampe boule qui me réjouit l’œil tous les jours. La lutte était déjà pas facile ces derniers mois quand je voyais des étagères en kit, des grille-pain et des bouilloires en vente, là maintenant il faut que je me force à me dire "est-ce vraiment essentiel pour commencer ??? Oui ? Non ?" et que je me raisonne quand le double argument de choc "ça va servir et là, c'est vendu pas cher" me tombe dessus. Parce que sinon je serais déjà équipée de deux étagères, d'une commode, d'un tapis de bain, d'une râpe multifonction et j'en passe.

J'ai aussi profité es soldes pour acquérir (j'avoue, ça faisait deux semaines que j'attendais) un manteau en laine noire et grise très élégant qui "fait très Mary Poppins". Il remplace celui acheté à Shangqiu que les enfants de l'école ont achevé à coup de "je te tire sur les boutons," "je m'agrippe à ton bras de toutes mes forces," "je mets les mains dans tes poches rien que pour le plaisir de t'entendre me dire que ça ne se fait pas" et autres bêtises propres aux CP, CE1 et CE2... Je suis ra-vie, il est beau, il est chaud, il a de l'allure et par conséquent, moi aussi. Huhu.
J'ai également trouvé... un ordinateur ! En promo, tout beau, écran épatant, son top-moumoute, clavier très chouette mais auquel je ne suis pas habituée, du coup je rate plein de lettres en vous écrivant. Ça va venir.

Les autres niouzes : le weekend dernier j'étais à Paris où j'ai fait une promenade de santé. J'ai attrapé froid, et me suis payé le premier arrêt de travail français de ma courte vie professionnelle, pour cause de grippe. Ce qui m'a donné l'occasion de rattraper un peu de sommeil et de faire du rangement dans ma chambre. Et il y avait besoin !
Et puis, j'ai changé de poste. À midi, je ne vais plus surveiller la cour de récréation et faire jouer les enfants (ce que j'appréciais énormément, malgré la fatigue générée par les cris des enfants et les miens pour être entendue, ainsi que le caractère remuant de 200 bambins qui sortent de la cantine) mais je fais l'enregistrement des collégiens qui arrivent à la cantine. Je retrouve donc mes joyeux lurons de 11 à 15 ans, dans un contexte plus détendu que celui de la permanence, et me répands en bonjours et bonappétits, sans oublier les fermetablouse. J'ai commencé à l'arrache le lendemain du premier jour des soldes. Soit celui où toutes les mamans ont décidé de faire nourrir Petit Chéri par l'école pour consacrer leur journée entière au shopping. Et j'ai fait l'école primaire et maternelle avec. Soit plus de 450 cartes, bips, et "pourquoi ça ne marche pas je fais quoi ah vous croyez que j'en ai oublié".
Et je suis encore en vie. Moi j'vous dis, Rambo, il peut aller se rhabiller.

À part ça, à Noël on m'a offert - entre autres superbes cadeaux - un germoir, pour que je puisse de nouveau grignoter des graines germées, et je m'éclate à arroser et manger des tas de bonnes choses. Me voilà comme une petite fille devant mon bocal de graines. "Ooooh, les dicotylédones se sont ouvertes !!!" "Non mais c'est super joli le poireau ! " "Hihihi ! Ambiance forêt vierge !" "Regarde, y en a même qui ont fait des radicelles ! *admiration des microscopiques racines fraîchement développées.*" Par curiosité les membres de la famille qui me loge ont goûté du poireau germé et ont été conquis. "C'est gavé bon !" Je m'amuse, je m'amuse.
Voui, il m'en faut peu.

J'ai encore quelques projets et petites choses à raconter, ce sera pour plus tard. Parce que voyez-vous, je dois encore faire cuire mes déjeuners de lundi et mardi...