Cette nuit j'ai fait une folie.

Je suis allée à minuit, avec des lunettes spéciales, assister à l'avant première bordelaise du Hobbit. Et devant les premières images, je n'ai pu faire autrement que de verser une larme de crocodile et rire comme un enfant.

Film splendide, maîtrise parfaite de la 3D (qu'il est doué ce Peter Jackson !), moments d'humour, d'émotion, de bravoure et de dinguerie, tout y est. Même ce bon vieux Bilbon (oui oui, le vieux !), notre cher Frodon, l'insupportable Gollum bien évidemment, et Gandalf. Et d'autres.

Quelques surprises, comme l'apparition de Radagast le brun et son traîneau extraordinaire, quelques étrangetés avec des exagérations à droite à gauche et des libertés prises tant par rapport au livre qu'aux films du Seigneur des Anneaux... mais c'est tellement bien ficelé qu'on s'en rend à peine compte.
Les réalisateurs (et producteurs) se sont fait plaisir avec Le Hobbit. Autant Peter Jackson et son équipe ont dû tasser au maximum et faire des coupes sombres dans l'histoire du Seigneur des Anneaux, autant ils se sont amusés avec Le Hobbit à faire chanter leurs personnages, où à ajouter des récits pour que l'on comprenne bien ce qui se joue et que l'on voie venir l'âge sombre de la trilogie suivante. Pour autant je ne me suis pas ennuyée une seconde... et je me suis même liquéfiée avec la musique. Howard Shore aussi s'est fait plaisir.

Bref, foncez voir le film quand il sera dans vos salles, et jetez-vous sur la bande originale, elle en vaut la peine.
Aaaaah le thème des nains. Qu'il est bô le thème des nains.