Aujourd'hui je me suis rendue au centre-ville, initialement pour visiter une agence immobilière. Chou blanc de ce côté là, en revanche j'en ai profité pour aller acheter du chouchen, qu'un grand supermarché a décidé d'importer depuis un mois environ. Depuis trois semaines j'attendais que l'occasion se présente pour ravitailler la famille qui m'héberge et surtout les merveilleux mécanos qui ont réparé ma voiture à la fin de l'été. (C'est une longue histoire.)

Le soir j'ai fait la surprise avec trois bouteilles posées sur la table, on a cru que j'avais fait un aller-retour en Bretagne dans la journée. Huhu.

Moins huhu, c'était la curieuse surprise que j'ai eue dans les transports en commun de la ville où à chaque trajet je suis tombée sur des zombies. Les médias m'ont expliqué le phénomène : il s'agissait aujourd'hui de la troisième marche des zombies dans la ville. "Bonne humeur, camaraderie" et maquillage super dégoûtant, enfant qui pleure dans le tram quand un punk mort-vivant lui fait bouh depuis le quai...
Personnellement, je trouve ça moche.