"- Qui veut conduire ? Nitt, tu veux pas ?
- Peu importe.
(...)
- Ah ben tu vas conduire parce que tu passes la première. Comme ça tu seras déjà installée tout ça."

Vroum.

"-Va pas trop vite, vapastropvite vapastropvite !"
*stress*
"Ben ouais, attention ! Parce que là tu dois laisser la priorité aux deux files ! C'est un non-respect de priorité là. On est d'accord ?
- Grmbl. Oui." {comment je redémarre moi maintenant ??? Ch'uis au milieu du rond-point à 1km/h...}

Vroum.

Attente.

"- Bonjour Mademoiselle, vous pouvez vous asseoir. Je vois que vous êtes gratifiée de..."
{Mais qu'est-ce que l'orthographe de mon nom de famille vient faire dans l'examen ???}
- Vous prendrez la direction Lorient et vous vous y tiendrez.
- Lorient. Entendu.
{Ah zut, je suis pas terrible là pour l"insertion. La gestion mécanique, pourtant, ça allait mieux hier. Grr... Mince, je dois rouler à combien là ? 50 ? Plus ? Ça a l'air d'être plus...}
- Quatrième ?
{Ah bon, bah on roule à plus de 50. Et c'est l'examinateur qui me le fait comprendre. Zuuut...}
- Lorient vous avez dit ?
*Reste dans la bonne file, constate que les files sont pour deux directions différentes, qu'on doit savoir où je roule, enlève le clignotant.*
*L'examinateur met le clignotant.*
{Argh, il fallait le garder !}
- Vous prendrez la direction Saint Avé.
- Saint Avé. Entendu.
{Ooooh, ici ça s'appelle Les Trois Rois. C'est joli tout plein ! Zone trente... allons-y doucement... c'est une priorité à droite ? *regarde regarde regarde* ça y est on est passés... plouploum...}
*Regarde dans le rétro où le moniteur envoie un clin d’œil.*
(...)
{Oh et puis zut. Si je le rate, c'est pas grave.}
(...)
{Ah ben du coup j'y arrive beaucoup mieux là. Youpie. Pourvu que ça se voie que ma conduite est plus fluide.}
- Vous tournerez à droite et vous ferez la manœuvre de votre choix pour vous garer.
*Krrrrrrr ting !*
{Bruno il a dit de ne pas se compliquer la vie ma manœuvre libre je la prends la plus simple possible donc en marche avant... où est-ce que je me gare à gauche ?}
*Se gare à gauche, en bataille, parfaitement siouplé. "Point mort frein à main", contact.*
- Voilà. Vous allez me montrer le voyant sur le tableau de bord qui indique l'ouverture des portières.
*Ouvre la portière*
- Il est ici.
- Nous repartons par ici.
*Krrrrrrr ting !*
{On repart vers la droite, je vais reculer donc je tourne à gauche, clignotant gauche, je regarde partouuuuuut...}
- Regardez la [806] derrière, si elle bouge c'est important de la voir.
{Zuuuuuuuuuuuuuuuuuut ! Je regarde partout sauf derrière, et en plus il a raison, elle aurait pu me foncer dedans j'aurais rien vu ! Quelle andouille ! Bah je le saurai comme ça. Allez.}
Vroum.
{Quelle heure il est ? Bah, le plus simple c'est de ne pas faire attention à l'heure et de rouler tranquille. De toutes façons ça ne changera rien.}
- Vous allez prendre la direction Séné.
{Ah, ben c'est dit, on retourne au centre d'examen. Waw, c'était court, je me serais bien amusée encore un peu moi !}
- Vous vous rangerez à côté de la voiture blanche, à une ouverture de portière du véhicule.
*Krrrrrrr... krrrrrrrr... chtouïnk.*
{M'arrêter à une ouverture de portière du véhicule... voilà... mais pour me mettre en bataille en marche arrière maintenant, me v'là bien !}
- Vous êtes loin, là.
- Oui.
*Redresse, recule... "point mort frein à main".*
{Hin hin. Je suis bête. C'était me garer à une ouverture de portière, pas m'arrêter avant de me garer. Stupide moi.}
- Vous allez contrôler, avec l'aide de l'accompagnateur, l'état et le fonctionnement des feux de stop.
- L'accompagnateur, c'est mon moniteur ?
- Oui.
- Tu veux bien appuyer sur la pédale de frein s'il te plaît ?
- Ouais !
- Les trois feux sont là, ils fonctionnent et ne sont pas cassés.
- À quoi servent-ils ?
- À signaler aux usagers qui se trouvent derrière que je freine ou que je m'arrête.
- Bien. Vous pouvez reprendre vos affaires."

Blabla, attente, blabla, vroum, retour...

Et voilà.

J'ai passé l'examen. Avec quelques pitites boulettes dedans mais rien de grave, et j'attends maintenant que l'Enveloppe du Destin (au moins) arrive dans la boîte aux lettres de ma maman.
Pendant ce temps ma-dite maman astiquait la voiture de ma grand-mère, que j'achète, afin qu'elle soit belle et prête à l'emploi pour le moment où je pourrai rouler avec.

Maintenant... il me faut une assurance ! (Dès que j'aurai la confirmation que c'est bon, mais ne vendons pas la peau du bœuf avant d'avoir tué la charrue.)