Euh, hum, il faut dire un truc, là ?
J'ai pas blogué depuis trois semaines, vous dites ? Il faut que je m'y colle ?

Ah, bon.

Alors, voyons, qu'est-ce que j'vais bien pouvoir raconter comme niaiseries ?*

Ah, voilà.

Eh bien, aux dernières infos, je suis toujours en train de chercher un travail, et ça me déprime grave parce qu'il n'y a plus rien d'intéressant dans ma branche, je songe donc à déménager dans la grande ville d'à côté, chez mon aïeule, et à me faire caissière ou mieux, à faire de l'aide aux devoirs et à passer mon permis en attendant le prochain semestre. Pour nombre d'entre vous, lecteurs chéris, c'est pas un scoop, mais cette décision me pèse un peu donc je mets beaucoup de temps à me bouger. J'attends l'illumination, dirons-nous.
Oui, je sais, elle peut très bien ne jamais arriver.

Je me balade sur l'avenue, le cœur ouvert à l'inconnu près de chez moi, je fais des expériences culinaires loupées, d'autres moins, et je viens de m'inscrire sur les listes électorales du bourg. La dame de l'accueil de la minuscule mairie m'a proposé une piste d'emploi dans une des mairies du coin, ça ne me dit rien... mais on ne sait jamais, une fois le permis obtenu, si je ne trouve pas de travail de prof, ce serait toujours un salaire. On verra.

Et non, je ne passerai aucun concours de l'éducation nationale, c'est pas ma branche.**

Entre les courses, les jeux sur l'ordinateur, la lecture et les raccommodages de vêtements pour préparer l'hiver (on dirait que je nidifie !) je suis super occupée. Si si si. Je m'ennuie des heuuures par jour à faire des petits riens. C'est pâssionnant.

Et le reste, je vous le raconterai dans des articles exprès, parce que mine de rien, il y a trois trucs dont j'aimerais causer, mais j'attends que ça mûrisse.


*Vous avouerez que pour une fois, le catégorie "trépidante vie" est parfaitement adaptée, n'est-ce pas ?

**N'y voyez aucune allusion au tiers de l'entourage ou des personnes à qui je parle de mon métier qui insistent lourdement pour que je passe un CAPES. C'est pas que ça n'a aucun intérêt, mais en plus de ne pas être mon domaine, j'ai choisi mon travail précisément pour enseigner sans avoir d'ados rebelles à gérer. J'vais pas commencer maintenant !