Reçue ce matin dans ma bwatamèl, l'occasion de me rendre utile même sans envoyer d'argent ou hurler à la tête des Chinois qui n'ont envoyé que quinze personnes aider le pays dévasté :

O Saint François-Xavier,

Accompagne le peuple japonais en ces moments douloureux.

Que l'attention que tu as eue à chercher les paroles et les gestes les plus parlants pour exprimer l'amour de Dieu les encourage à toujours discerner ce que le Seigneur attend d'eux. 

Que les larmes de la douleur rejaillissent en signes d'espérance.

Que par ton intercession, les intentions de prière que nous présentons aujourd'hui soient accueillies par Dieu notre Père.

Père, dans Ton amour fidèle, tourne-Toi vers le Japon ;

dans Ton immense tendresse, sois prompt dans Ta miséricorde ;

écoute les pauvres et les miséreux ;

Soulage les victimes et leur famille ;

Redonne l'espérance à ceux qui ont tout perdu.

Tu as voulu, Père, que la prédication de saint François Xavier appelle à toi de nombreux peuples d'Orient ;

Accorde à tous les baptisés le même zèle pour la foi, et fais que ton Église, partout dans le monde, soit signe d'espérance et de charité.

Nous te le demandons par Jésus-Christ notre Seigneur.

AMEN

(Prière inspirée d'un texte jésuite)

D'autres nouvelles, de l'Eglise du Japon cette fois, sur Zenit.