Vous l'aurez peut-être remarqué, cette année l'avent est très présent sur le blog ; c'est parce que depuis dimanche 28 novembre je souffre d'une obsession pour Noël.
Enfin je souffre, non pas tellement.
Je crée.
J'y pense.
Je l'attends.
Je vis véritablement cette douce période d'attente joyeuse.
Je compose des décorations de Noël, j'en agrémente la maison, je fais décorer la classe par les étudiants, cet après-midi j'ai passé un temps certain sur une couronne de l'avent que je compte finir dès demain, quand j'aurai acheté ou repris en classe le matériel nécessaire, et la dernière semaine sera celle de la cuisine.
Pour le grand jour, j'ai invité mes amis expat' à manger à la maison - dans la chambre du haut, pour rester au chaud - et le soir je suis invitée à dîner par ma directrice. (J'ai échappé au karaoké.)

Noël a toujours été très important pour moi, quand on est accro à Jésus on fait un peu attention à son anniversaire, c'est normal, mais depuis que je le vis à l'étranger, c'est, en plus d'une fête traditionnelle de chez moi et donc un marqueur identitaire supplémentaire, l'occasion de penser à ma famille et de vivre un beau moment en union avec elle, en espérant, lorsque j'ai pu trouver des cadeaux pour cette date, faire plaisir et raccourcir la distance pour ceux que j'aime.
C'est idiot, mais si la fête de la Nativité n'est pas les cadeaux que l'on y fait, ces présents sont ma présence.
Et ici les décorations, fabriquées ou achetées toutes prêtes, sont un bout de la maison, parce qu'un bout de mon enfance. Je le recompose chaque année, mais je suis toujours aussi enthousiaste devant un beau sapin ou une guirlande électrique qui embellit l'endroit.
La joie reste la même. Celle de la venue d'un tout petit enfant dans une étable, chanté et adoré par une infinité d'anges.

Or donc, voici l'image et la musique du jour, en vous souhaitant une belle attente :

nativite_Georges_de_la_Tour
La Nativité - Georges de la Tour

Découvrez la playlist Avent3 avec Frank Sinatra