Nous avons de passionnantes discussions avec mes amis canadiens. De l'une d'elles il ressort... la vision quasi-américaine du monde qu'ont les Chinois :

Pour un habitant de l'Empire du mi... pardon, de la République Démocratique du Milieu, le monde se divise en deux parties : la Chine, et le reste.
En Chine, on parle plusieurs versions différentes du chinois, et on pense, vit, mange, enseigne et étudie comme il faut. C'est à dire en suivant les directives et les recommandations de l'état, des médecins traditionnels, de la superstition générale, etc.
Dans le reste du monde, on est américain, on parle anglais, et on pense, vit, mange, enseigne et étudie pas comme il faut. En revanche, on est très riche. Et selon un Chinois sans scrupule, on est un parfait pigeon. Par définition.

Attention, mes étudiants ne correspondent pas tous, ou pas entièrement, à cette vision des choses puisqu'eux sont assez curieux pour avoir envie d'étudier en France. Le simple fait de s'intéresser à une autre langue et à une autre culture a commencé à chambouler leur vision de la planète.