18 septembre 2010, Shangqiu. 12h18. Il fait 37° à l'ombre, et l'air est plutôt sec, ce qui est rare pour la "saison". Il n'y a pas un nuage, mais une sorte de brume donne un aspect étrange au ciel qui n'est ni tout à fait bleu, ni vraiment gris... Entre humidité et poussière.
Le campus est vide, tout le monde se cache de l'écrasant soleil qui brûle les roses du jardin et épuise toute vie, sauf les grillons qui chantent en non-stop jour et nuit.

Les énormes libellules, abondantes il y a quelques jours, on préféré se mettre au frais pour le moment.

Vous l'aurez remarqué, plus de numéro pour la minute chinoise, mais un titre. Ça m'évitera de m'embrouiller les pinceaux quand j'aurai des numéros à rattraper !