Ce soir je suis allée m'acheter des frites chinoises et des brochettes de poulet, dîner goûteux et riche en denrées rares ici : de la viande et des pommes de terre.

Pour la première fois je remarque que mon marchand de brochettes n'a plus que deux doigts (les deux derniers) à la main gauche. Il se débrouille super bien et est sans doute plus agile que nous-autres possesseurs de toutes nos phalanges. Malgré moi je louche un peu sur "l'absence".

Je suis persuadée qu'il doit la disparition de ses doigts à un feu d'artifice artisanal.