Ce weekend, il y a un gros examen de quelque chose à l'université, qui a été réquisitionnée pour ça. Le bâtiment où nous faisons cours l'est aussi, et on ne nous a pas prévenus.
Notre cours de rattrapage de l'après-midi où j'ai accompagné Anne-Laure à la gare tombe presque à l'eau ; nous remplaçons par une projection du film Essaye-Moi (les étudiants sont ravis. Bande de petits facétieux.) à la maison.

Eh oui, quand il y a un gros examen quelque part, on y met l'armée à toutes les portes, à l'extérieur les gens viennent garer leurs voitures à la sauvage sur les bandes d'arrêt d'urgence (ou espace vélo, c'est selon) et en double file sur la voie d'à côté, s'asseyent partout pour réviser pendant les pauses, seuls moment où on peut atteindre la salle de classe qui  nous intéresse.
Après, il y a des cordons de sécurité partout, des mili partout, il est impossible de rentrer dans les bâtiments, et... on branche une machine pour brouiller les téléphones portables.