Ce matin, par la fenêtre de l'escalier de la villa, j'ai vu des gens travailler dans le champ à côté de la maison. Les hommes étaient en costume de gros coton bleu outremer vieilli, comme tous ceux qui travaillent aux champs ici. Un homme ratissait son carré de terre, un autre labourait la terre pendant que sa femme plantait, graine par graine, les semences qu'ils vont faire pousser.

Je n'imaginais pas qu'ici, pour labourer, on utilise un manche un peu plus long qu'un manche à balais occidental avec le soc fixé au bout. La technique : planter le soc à un bout du champ, et reculer en tenant l'autre bout fermement puis en ramenant l'objet vers soi.

P.S. : je suis en cours de blogage des jours précédents, je ne voulais pas rater l'occasion de partager ce que j'ai vu ce matin. Je vais remplir les trous au fur et à mesure. Mais plus ça va, plus on est occupées ici, c'est pas évident !