Bien le bonjour bonnes gens !
Voici notre foire d'automne, spéciale questions (stupides ou pas, nous ne sommes pas difficiles) !

Notre thème du jour est : le départ de Nitt en Chine.

C'est parti, première question.

Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire ?
C'est l'histoire d'une fille, qui naît dans une ville de l'Est, il fait froid, il neige, c'est l'Alsace. Et cette fille grandit, grandit, grandit et devient prof de FLE. Et un jour, elle se dit "tiens, et si je postulais pour avoir un travail ?" Et elle postule, et elle trouve un travail en Chine.

T'as pas trouvé plus près ?
Premièrement, plus près c'est moins drôle.
Deuxièmement, si j'avais trouvé autre chose, ça se saurait.
Troisièmement, je visais plus loin, à l'origine.

Alors la Chine, ça se précise ?
Aussi vite que possible vu que mon contact à Shangqiu parle anglais moins bien que moi. Je lui ai répondu deux fois que j'étais contente de travailler pour eux. J'ai eu des réponses à mes interrogations sur le plus important  : comment se prépare le départ et qu'est-ce que je dois faire pour que ça avance, le climat et compagnie.

Alors, tu pars quand ?
Pour la 27ème fois, je l'ignore. Ça se décidera une fois que j'aurai mes papiers et mon visa.

Tu auras quand ton visa ?
Quand mon contact aura fait le nécessaire auprès du gouvernement chinois afin que j'obtienne un certificat de permission de travail, il me l'enverra par la poste. Une fois munie de ce document,  j'irai voir l'ambassade et je mettrai en route la dernière partie du processus pour obtenir mon visa Z (celui d'"expert" puisque je suis expert linguistique) (ouais, je sais). Je n'ai aucune date précise.

Tu sais que la fuite n'est pas une solution ?
Je ne fuis pas, au contraire !

Mais alors, tu nous aimes plus, tu t'en vas comme ça ?
Ben oui je m'en vais comme ça, mais c'est un choix fait et assumé depuis longtemps figurez-vous. Et bien sûr que si je vous aime, mais mon destin m'appelle, et il est temps de répondre. Si vous m'aimez, vous comprendrez ! ;)

Tu sais que la Chine c'est pas le Japon ?
Il se trouve qu'à l'école j'ai suivi une matière sympa comme tout appelée histoire-géographie. Sur les atlas qu'on nous montrait, la Chine était bien située à un autre endroit que le Japon. Ça m'a mis la puce à l'oreille (ça gratte).
Ensuite, quand j'ai travaillé avec des Chinois, j'ai remarqué qu'ils ne pensaient ni ne parlaient comme les Japonais, j'ai donc amélioré ma compréhension du concept.
Lors de mon stage de 5 mois dans une association franco-chinoise, j'ai mangé chinois, vécu les cours et le contact interculturel comme si j'y étais, et côtoyé une large trentaine de ces individus, sans compter mes tutorats avec des Chinois. Je peux donc dire légitimement que je suis un peu renseignée.

Et si tu t'y plais pas ?
L'école, le cadre, l'idée de changement et de découverte, le poste et le salaire me motivent. Sinon j'aurais pas envoyé ma candidature. Je savoure l'idée de gagner enfin ma vie, alors procédons par étape, si vous voulez bien, et regardons le côté éclairé par Dieu.
Merci.
...
Puisque vous insistez, si je ne m'y plais pas, je n'aurai qu'à prendre mon mal en patience jusqu'en juillet. Ensuite je saurai que je ne dois pas postuler à nouveau en Chine. C'est tout.

Tu sais qu'il y a deux églises en Chine ? Une officielle dont les membres sont surveillés et acceptés par l'État et les autres, clandestins, au service de l'Église ? Tu sais qu'il y a des tas de martyrs là-bas ?
Oui, je suis informée.

pers_cution

Je sais aussi que souvent les prêtres d'États sont reconnus par l'Église. Je vais aller voir les Missions Étrangères de Paris pour leur demander de plus amples renseignements.
Ensuite, à la Cotellerie pendant les sessions Marie-Espérance on a eu assez de veillées super émouvantes sur des prêtres qui baptisaient à tour de bras dans leurs "camps de rééducation" pour être au courant.
Et puis ce sera l'occasion de faire une chaîne de prières pour votre petite prof de FLE préférée ! Que ça se passe bien, que je trouve de bons prêtres, qu'il ne m'arrive rien de fâcheux, toussa...

Mais, tu vas faire comment si tu parles pas chinois ?
M'en remettre à Dieu !
Y a plein de Français qui y vont, et plein de professeurs de FLE comme moi, qui partent un an sans causer la langue du pays (quel que soit le pays d'ailleurs). Ils reviennent vivants, sur leurs deux jambes et ils ne sont pas traumatisés. Je m'adapterai.
Et je vais acheter un dico français-chinois, une carte en français, et si je trouve, un guide oui-non : on montre la question aux gens et ils répondent "oui" ou "non". Très pratique.

Mais, tu vas enseigner comment si tu parles pas chinois ?
Comme je le dis très souvent, un bon professeur de FLE n'a pas besoin de parler la langue de ses apprenants. Comment on fait dans une classe internationale, selon vous ? On ne peut pas parler portugais du Brésil, allemand, chinois, coréen, vietnamien, anglais et russe en même temps ! (Et non, les profs de FLE ne sont pas pourvus du don des langues de l'Acte des apôtres...) Ben là, pareil sauf qu'en face ils ne parleront qu'une seule langue.

Je connais quelqu'un qui y est, je te donne son adresse ?
Pas tous à la fois, j'ai déjà 4 contacts potentiels, je vais d'abord digérer un peu, laisser venir et trouver des questions à poser. Mais c'est gentil.

Ta mère n'a pas peur pour toi ?
Non. Elle est ravie.

Tu emportes un énoooorme sac ?
J'en sais rien. Il y a beaucoup à emporter parce que je ne trouverai pas certains articles là-bas (savons au patchouli - rigolez pas, ce sont les seuls qui font du bien à ma peau fragile - huiles essentielles, boule de lavage, chocolat...) mais j'ai pas encore fait le point.
Hey ça date de deux jours ! On se calme !

Comment prépares-tu ton voyage ?
D'abord je me suis renseignée sur le lieu, le manuel utilisé en cours, et je me suis familiarisée avec la Chine et ses conditions de vie au cours de mes 6 ou 7 candidatures précédentes dans ce pays.
Je vais faire un bilan de santé que j'enverrai en Chine pour qu'on établisse le certificat sus-mentionné, vérifier au passage que je n'ai pas besoin de vaccin particulier (et ils peuvent courir pour me vacciner contre la grippe du cochon volant), passer chez l'ostéopathe afin d'améliorer l'état de mon dos, et chercher un moyen de profiter quand même de sacrements en français puisqu'il n'y a pas de paroisse francophone à Shangqiu.
La messe je peux gérer, ce sont les confessions qui vont m'embêter. Les cathos qui me lisent, s'il vous plaît, une 'tite place dans vos prières pour que j'aie accès à ce sacrement ?

Tu pars quand ?
On l'a déjà dit, ça.

Qui paye ton billet ?
L'université.

Qui te loge ?
L'université. Dans une villa sur le campus. On sera deux Français dedans, c'est climatisé, meublé, avec Internet.

Le salaire est bon ?
Très. Supérieur à celui proposé d'habitude pour ce pays, et encore supérieur grâce à mon bô diplôme. Mais ça reste un salaire local.

Tu vas faire combien d'heures par semaine ?
15, soit 20 cours (une heure académique, je le rappelle, faisant 45 min). Tout cours supplémentaire sera financé comme heure sup'. C'est extrêmement confortable. Tout comme j'avais demandé dans mes prières (visa et avion itou).

Quels niveaux ?
Débutants, et faux-débutants, peut-être des niveaux 1, mais pas sûr. Ils travaillent avec un bon manuel, ce qui me rassure énormément sur la progression.

C'est comment le climat à Shangqiu ?
Continental. Donc proche du climat alsacien : jusqu'à -6°C en hiver, jusqu'à 36°C en été, très doux entre les deux. En ce moment, il fait 24 à 26° le jour, et 6° la nuit.

Heureuse de partir ?
OUI ! (Vous savez, "mon rêve se réalise", "je vais enfin m'épanouir", "j'attendais ça depuis tant d'années" toussa...)

Ça ressemble à quoi leur cuisine ?
Ça fait peuuur !
Non je sais qu'il y a de bons plats (plusieurs de mes plats nippons préférés sont originaires de Chine, cependant ils ont été modifiés au goût des Japonais) mais j'angoisse un peu à l'idée d'apprendre à cuisiner avec leurs ingrédients bizarres, moi qui dois faire attention à ce que j'avale, pour ne pas ressembler à une grosse calculatrice.

Tu vas faire comment pour la sécu ?
Eh bien la sécu française va se débrouiller sans moi, en Chine l'université me paye une mutuelle.

Quelle est l'idée farfelue qui t'es venue en tête depuis que tu sais que tu pars ?
Eh bien après avoir angoissé pour mes cours (maintenant que je sais quel manuel on va utiliser, je suis très relax sur le sujet) et me demandant toujours comment je vais communiquer sur place (on m'a suggéré de demander au Saint Esprit le don des langues... c'est pas idiot !) j'ai pensé que là-bas, la médecine chinoise, les massages, les soins de la peau et tout, ça sera courant et pas cher... Je sens que je vais en profiter à fond. J'aurai les moyens de me l'offrir ! Rendez-vous compte ! Ça me change la vie, ça !

Qu'est-ce qui va te manquer à coup sûr ?
Le lait de chèvre et nos fromages d'ovins et de caprins... La cuisine française en général et les ingrédients de chez nous, mes amis, mes oiseaux, Gribouille aussi, mais pas ses griffures/morsures ni les trous qu'elle fait dans tout ce qui m'appartient, le chocolat... aaaaah le chocolllaaaaaaaat !

Ils sont contents de te voir débarquer là-bas ?
Eh bien vu que j'ai envoyé les premiers documents demandés en moins de 24h, ils ont l'air ravis. Maintenant faut que je m'active pour le bilan de santé.

Tu vas leur apporter la grippe A ?
Ce serait pas sympa de ma part et ça m'étonnerait, j'ai mon huile du cochon volant qui me prémunit contre ce genre de bêtise. Mais je vais faire un stock de paracétamol pour aller là-bas. C'est la seule molécule qui me soulage à coup sûr des migraines et douleurs diverses. Les autres - genre ibuprofène, qui m'a grandement secourue aux States - je m'y habitue et aujourd'hui ça ne me fait plus rien. La preuve que je m'adapte à tout très vite.

Mais la paperasse, tu vas faire comment ?
Les papiers internationaux chinois sont bilingues chinois-anglais. Et il se trouve que je parle dans les angles.
Ensuite, les factures d'électricité et compagnie... je demanderai de l'aide sur place !

C'est quoi le décalage horreur avec eux ?
6 heures de plus en été, 7 en hiver (ils ne changent pas d'heure).

Tu y vas pour combien de temps ?
Une année scolaire. C'est déjà énorme dans mon métier...

Et tu pars quand ?
*soupir*
Tourne la tête et beugle, l'air désespéré :
Sécuritééé !