Je ne suis pas morte, mais je suis un chouya occupée. J'étais en train de vous raconter mon périple à Yokohama (presque fini, j'y ai passé toute une journée, Canalblog est leeeeeeeeeeent pour charger les photos) quand j'ai trouvé des tas d'annonces affolantes pour des emplois partout (5 pour le moment) et je suis dans un trip "pressage de citron pour ponte de lettres de motivation."
Et le pressage de citron, chez moi, c'est une opération particulièrement laborieuse.

Or donc, bientôt la fin de mon voyage au Japon (en cliquant sur Nitt au Niapon vous en avez déjà une certaine quantité, si si, j'ai bien avancé depuis mon retour).

Et au passage je remercie bavouilleusement Mme Joyeuse, Sekamado de son petit pseudo, qui m'a bien aidée à remettre les pieds à l'étrier (ouais, deux pieds pour un étrier, vous comprenez pourquoi j'ai du mal).
Sekamado, tu mérites des camions-bennes de bisous.
Merci.

Et pour finir dans la joie, la bonne humeur et la victoire, (non j'ai pas été embauchée, j'ai même pas encore envoyé mes candidatures, du calme !) je vous informe que je viens d'occire un des derniers moustiques de la saison.
Celui qui m'a empêchée de dormir deux nuits d'affilée.
Un de moins sur la planète ! Champomy pour tout le monde.
Requiescat dans l'au-delà des moustiques, sale bête.