Mercredi a été annoncé à la télévision comme le premier jour de la saison des pluies (la météo de Tôkyô, par ici). Une chape d’air chaud, lourd et humide nous est tombée dessus pendant la nuit. Comme si nous étions dans une cocotte sur le feu et qu’après avoir versé de l’eau, quelqu’un avait posé un couvercle dessus. Comme d’habitude, nous nous levons, allons à la médiathèque, et pendant qu’Akiko l’ouvre, je prends mon petit déjeuner dehors.

Japon0610 064

Après quelques heures sur place, nous nous rendons au Tôkyô Dôme, un énorme stade de baseball, un sport qui rend fou les Japonais, presque plus que les Américains. Non pour y assister à un match (Akiko me truciderait) mais pour découvrir la boutique Jump.    
Jump, c’est l’hebdomadaire de bande dessinée – équivalent du Journal de Spirou, ou celui de Mickey – qui fait son succès depuis 10 ans grâce à Naruto ou d’autres succès internationaux comme One Piece, Bleach, j’en passe et des meilleures. C’est le magazine de BD masculin de référence, le découvreur de jeunes talents. Et il y a une boutique spécialisée dans les objets de collection sur leurs séries.    
Vous vous doutez bien qu’après avoir découvert un peu l’extérieur du dôme et le parc d’attraction qui le jouxte,

Japon0610 066

nous avons tournicoté dans le magasin en question. A cause d’une émission de télé où l’intérieur avait été filmé et paraissait énorme, je m’attendais à un grand espace avec une mezzanine décorée pour ressembler au pont du bateau pirate de One Piece… et j’ai été un peu déçue : c’était beaucoup plus petit que ce que je pensais. Mais j’y ai trouvé des pins de l’un de mes mangas préférés, et me suis empressée de les accrocher sur mon sac à main, qui a depuis une allure folle. Puis, la faim nous poussant (un peu violemment d’ailleurs) nous cherchons un endroit sympathique pour manger. Et nous trouvons un restaurant de takoyaki. Les takoyaki, c’est une spécialité de Sapporo : sur une base semblable à l’okonomoyaki, la pâte est versée et grillée (yaki veut dire “grillade” “grillé”) dans des plaques à hémisphères concaves. Dans chaque creux, au milieu de la pâte, on met un morceau de poulpe (tako) et on fait tourner régulièrement l’ensemble pour lui donner la forme d’une boule. Le ballet des piques utilisées par les cuisiniers – qui officient derrière une vitre, près de la caisse – est fascinant. Et le plat est succulent. Les takoyaki que je mange sont à tremper dans une sauce au soja mélangée à de la purée de radis blanc. Je me régale. En m’inquiétant un chouya, parce que je suis allergique hypersensible aux fruits de mer depuis peu, et que je n’aimerais pas avoir la bouche qui démange pendant 20 minutes comme la dernière fois que j’ai mangé des crevettes.

Japon0610 067

Nous repartons visiter un peu le coin, et je m’aperçois avec effroi que ça y est, j’ai la bouche qui “gratte”. Grosse déception. Si je veux éviter de faire empirer les choses, je devrai me passer de ce plat exquis. Cela ne nous empêche pas de découvrir un magasin de… crevettes (!) qui me rappelle Times Square et un film bien connu :

Japon0610 070    

Ce qu’on ne voit pas ici, c’est qu’on peut s’asseoir sur le banc et glisser ses pieds derrière les fausses baskets pour faire semblant. L’écriteau blanc est une citation du film “Je m’appelle Forest Gump, les gens m’appellent Forest Gump.”

Au centre de l’énorme galerie commerciale-centre de jeux, en levant le nez, nous voyons ceci :

Japon0610 071    

Nous prenons ensuite le métro

Japon0610 072

pour Ginza, le quartier ultra chic (j’ai lu sur un excellent blog trouvé tout à l’heure que c’était là que l’on frappait la monnaie du pays il y a longtemps) qui ressemble à s’y méprendre – ou presque, les enseignes sont plus voyantes et écrites en japonais – à la 6ème avenue de New York. C’est un peu les Champs Elysées de Tôkyô.    
Nous nous payons une visite de nuit, avec shopping à gogo, je découvre d’hallucinants gâteaux cuits… à la broche : c’est fou, ça fait énormément penser aux kebab, sauf que ce sont des gâteaux et qu’on les coupe en tranches après avoir enlevé la broche. On obtient alors des pâtisseries en forme d’anneau.    
Nous faisons plusieurs étages d’un bâtiment superbe avec LA vitrine vue en photo sur le site de l’AFP :

Japon0610 073    

Japon0610 074    

Japon0610 076

où se trouve un magasin à 100 yens (moins d’un euro) et cherchons partout ce qui me manque cruellement ici, à savoir une boîte à bento. Le bento c’est le déjeuner qu’on emporte avec soi, composé de riz et d’un accompagnement qui change en fonction de ce qu’on a mangé au dîner la veille. La boîte, traditionnellement en bois laqué,  et souvent en plastique de nos jours, est le contenant étudié pour, le réceptacle parfait. Et… nous trouvons une petite merveille rouge avec des lapins dorés et argentés qui courent au milieu des fleurs de cerisier. Sobre mais jolie, et… pas chère du tout.

Japon0610 077 Japon0610 078 
Japon0610 079bis    

Japon0610 080 Japon0610 081    
Japon0610 082 

Japon0610 083

Je découvre également un super marché M*ji, où on vend des vêtements, chaussures, meubles, papeterie, vaisselle, mais aussi de la nourriture, des machines à laver… c’est immense et on y passe beaucoup de temps, jusqu’à la fermeture. Passage rapide en caisse puis par la case pharmacie – pour me trouver une nouvelle brosse à dents – juste à côté de deux salles de pachinko (pron. : patchinnko) et “slot” (pron : slotte pour l’anglais, “surotto” pour le japonais), respectivement une sorte de flipper traditionnel japonais et des machines à sous. Ça fait un carton ici, on voit même des publicités pour ces jeux à la télévision : on joue avec des billes en métal et quand on a fini on échange celles qui restent / qu’on a gagnées contre des lots. Admirez sur la photo de la salle en question (la dernière), habillement présentée avec une fille virtuelle en maillot de bain, (mais rassurez-vous il y a aussi un gars avec des cheveux en pétard sur l’enseigne d’en face) le nombre de paniers rouges à côté des hommes qui jouent. Vous n’y voyez pas grand chose ? J’ai vu pour vous : ça fait des piles d’un mètre de haut autour des chaises.

Japon0610 084 
Japon0610 085    
Japon0610 086