Aujourd'hui j'ai pris un taxi, le train, ai foncé chez Starbucks près de la paroisse Saint Vincent de Paul (qu'est-ce qu'elle va me manquer cette paroisse) pour avaler un chocolat parce qu'ici à la maison y avait plus de lait et que j'avais pas le temps de prendre de petit dèj', j'ai eu mon grand rendez-vous d'Amour du dimanche, suis allée serrer la main du curé pour lui faire part d'une coïncidence amusante : demain (enfin pour vous aujourd'hui) il fêtera ses 24 ans d'ordination sacerdotale, en même temps que ses 10 ans comme curé. Je lui ai dit que je fêterai mes 25 ans, ce à quoi, tout gentil qu'il est, il m'a répondu "félicitations!" et lui ai dit que du coup je penserai à lui à chacun de mes anniversaires, pour toute ma vie. Il m'a dit qu'il ferait pareil. Du coup il m'a demandé mon prénom.
Rôôôh.

Alors d'abord aujourd'hui, je vous demande de prier pour le père Gerald Murray, curé de la paroisse francophone de Chelsea. Il le mérite, il est vraiment un très bon ouvrier du Père.

USA1204_001

Et puis je suis partie via la 6ème avenue puis Broadway direction Times Square, encore, pour un déjeuner court mais efficace chez macbouffe et pour me faire happer le bras par Kalli, qui m'a reconnue alors que je regardais tout partout autour de moi en cherchant la 45ème rue. Kalli qui était là avec ses parents, grands-parents et deux cousins et qui se rendaient "à M 'n M's World". A savoir la boutique où je devais retourner. Super, on y va ensemble. Puis on se sépare : un groupe qui va aller voir un spectacle de Broadway, un autre qui va voir un truc au Lincoln Center. Je fais partie du premier groupe, constitué pour le "reste" des grands-parents (l'un des deux ne viendra pas au pestac'), de Adam notre n°3 national, enfin leur national.
Nous faisons une halte chez Hershey's à ma demande (tant qu'à faire autant rentabiliser) puis le grand-père repart chez lui et les trois que nous sommes allons au théâtre Minskoff, une sorte de Comédie Française newyorkaise, où des quantités astronomiques de stars sont passées, fraîchement refait pour accueillir...
Le Roi Lion.

USA1204_002

USA1204_003

Mon cadeau d'anniversaire de la part des Great, c'est ça. C'est un siège d'orchestre en plein milieu de la salle de concert magnifique, pour un spectacle ma-gni-fique.
Le début m'a époustouflée et presque fait pleurer.
J'ai versé ma larmichette à la mort de Mufasa.
J'ai beaucoup ri.
J'ai été fascinée par une mise en scène, des costumes et maquillages, des décors, une musique et des acteurs extraordinaires. C'est d'une inventivité et d'une créativité monstres.
On voit des éléphants, des gazelles, un jaguar, des hyènes, un singe, des girafes, des zèbres, des plantes et des insectes danser et on y croit. Il y a mêmes des oiseaux, des étoiles, un reflet dans l'eau, un arbre avec un dessin etc.
Zazoo est génialement fait : il est représenté par une marionette que tient un homme déguisé en clown, et il y a même une mise en abîme avec un jeu entre le marionettiste et la marionette...
Et on y croit.
Le même genre de système de marionette visible est utilisé pour Timon, personnage plutôt petit et dont la marionnette est accrochée devant le costume vert de l'acteur. En revanche, la queue, elle, est accrochée à l'arrière du costume vert de l'acteur. Vous suivez?
Donc oui, c'est du Disney, mais si ça a récolté trois molières à Paris et 8 récompenses ici, c'est pas pour rien.
Faites un tour sur le site, et pour les non-anglophones je vous ferai un résumé de l'histoire du Minskoff à la demande.
A la sortie, pendant que je m'occupais d'Adam, sa grand-mère qui est décidément d'une générosité rare m'a offert mon Nième cadeau : le programme du spectacle. J'ai donc plein de photos (en plus de la musique dans mon ordi) pour me rappeler cet évènement.
Walou.

Et puis nous sommes rentrés en voiture.
Et voilà.

Je suis très gâtée je trouve.