Bonsoir,

Après un article lacrimatoire je passe au compte-rendu de ma journée, productif en photos puisque j'ai enfin découvert le nord-ouest de Manhattan, et je suis même allée un peu haut mais pour de bonnes raisons. Et en plein jour, donc je ne craignais rien.
Et puis j'ai traversé l'Upper West Side, lieu de tournage et de racontage de Vous avez un message, et j'y ai vu un splendide coucher de soleil. Soyez donc prévenu : si vous ne connaissez pas le film jetez-vous dessus sinon vous ne capterez rien à mes références (et vous ne saurez apprécier tout le sel de mes photos) et il y a 130 fichiers en tout, moins ceux que je supprimerai en faisant cet article. Mais tout de même. Un coucher de soleil, c'est beau et ça se prend en photos.

Mais avant, juste assez longtemps pour être un peu en retard à la messe (arg! pile le jour du Christ Roi en plus! Je pouvais pas faire pire!), j'ai tournicoté dans Chelsea que je connais encore assez mal et j'ai découvert la tendance hautement design de ce quartier. En effet la partie où je vous ai emmenés faire le marché entre Manhattan Square Park et Union Square est remplie de magasins de meubles super-chics-hyper-hype-hachement-tendance que j'en connais un qui y serait au paradis.
Alors j'ai pris des photos.

USA1123_001 USA1123_002
Détails des sculptures du Flatiron!

Et puis puisque Noël continue à approcher, et bien j'ai tout simplement continué ma série sur les décos de Nawel.

USA1123_003

USA1123_004

USA1123_005 USA1123_006

USA1123_007
Le genre de truc qu'on ne croit voir que dans ses pires cauchemars...

USA1123_009 USA1123_010
Toutes les photos ci-dessus ont été prises sur Broadway.

USA1123_011 USA1123_012
Les merles du coin : rigolos comme tout et avec un très joli chant : des trilles courtes et douces qu'ils répètent jusqu'à plus soif.

Bon, et en fait je suis méga-claquée parce que j'ai lutté toute la journée contre le froid (horrïïïïïïïïïïïïïïïïïbleuglaglaglaGLA) et j'ai les yeux en chou-f... dans un sale état, je m'endors toute seule, du coup j'ai la flemme.
Alors je vais finir tout ça demain (en plus je serai plus motivée pour retrouver les noms des carrefours et tout, sinon je vais vous pondre une sorte de brouillon moche moche et approximatif.) Comme je suis gentille :) je vous mets quelques photos tout de même.


Me revoici deux jours plus tard, ayant dormi, et gavée de trucs anti-crève. Ouais, les microbes guettent. Mais ils ne vaincront pas.

Donc après ma virée jusqu'à Union Square :

USA1123_013 USA1123_014

... je reviens sur mes pas, mais attirée par une petite rue sur le côté (cf. photo ci-dessous) je bifurque à gauche et vais vers la 6ème avenue.

USA1123_015 USA1123_016

Je croise un membre de l'espèce canine qui, de son air blasé et de son dentier auquel il fait prendre l'air - malgré lui je le crains - fait hurler de rire deux Newyorkaises. Voici donc son portrait, que mon apn m'a dit qu'il était net alors qu'il est flou; je suis verte. Mais en petit format la photo rend très bien quand même.

USA1123_017

Je cours à la messe, en sors, reprends la 6ème avenue en montant vers le nord et fais une halte MacBouffe, et remonte encore jusqu'à Herald Square où je prends le métro - difficilement, c'est parfois assez mal indiqué dans les couloirs de ce truc - vers le nord.
Ma carte de métro eût été plus claire, j'eus pris le métro qui m'arrêtait juste en dessous de la cathédrale épiscopale Saint John the Divine, que je partais visiter de la part de Dominique, qui se reconnaîtra. Evidemment, je prends l'express qui s'arrête à la frontière sud de Harlem. Pas très loin de Morningside Heights. Je descends donc au coin de la 125ème et de Martin Luther King Jr Boulevard, m'oriente, et descends vers Hancock Place :

USA1123_018

Je découvre un quartier trèèès différent de ce que j'ai l'habitude de voir à Manhattan. Ici tout est calme, mais la population est majoritairement noire et latino, on se parle espagnol pour se demander une direction, les façades des bâtiments qui se veulent proprets sont pelées, il y a des gens qui discutent assis sur les escaliers de leurs petits immeubles, et certaines pancartes rappellent le quotidien difficile ; l'une d'elle, accrochée à une grille autour du jardinet d'un immeuble dit quelque chose comme:  "se regrouper, rester ici debout ou assis est interdit! C'est une zone sans drogue." Ouuuh... Ca doit pas être rose tous les jours ici.
Pourtant les immeubles sont jolis, et en longeant Morningside Park je trouve de bons clichés à faire.

USA1123_019

USA1123_020

USA1123_021 USA1123_022

Je reviens vers l'est (ma gauche) par la 116ème rue ou pas loin, et prends la 7ème av. qui ici s'appelle "Adam Clayton Powell Jr Bld." Allez comprendre. Mais c'est un peu plus animé qu'au bord du Park.

USA1123_023

USA1123_024

USA1123_025
Oh?! Non?! Saint John the Divine? Mais oui! Maintenant il faut trouver comment la rejoindre.

Alors je continue vers Central Park North, prends Cathedral Parkway vers la droite et après avoir retrouvé Morningside Park (sud) je remonte un peu vers la plus grande cathédrale gothique du monde (toujours pas achevée)...

 USA1123_026

 USA1123_027

 USA1123_028

 USA1123_029

 USA1123_030

 USA1123_031

 USA1123_033 USA1123_036
Ici une statue bizarre qui est censée représenter la lutte et la victoire du bien contre le mal... Avec des tas de sculptures tout autour, des mots de grands artistes aux moulages d'enfants.
Personnellement je préfère le Baussant...

 USA1123_034 USA1123_035

USA1123_038
La photo ne rend pas justice à la taille monstrueuse de ce bâtiment. C'est tellement impressionnant que ça en fait presque peur... Observez sur la droite la "coupole" qui tient lieu de choeur, preuve que Kuzco a dû influencer les architectes (Mais si, voyons, Kuzco, l'empereur mégalo, révisez vos classiques) sans pour autant fournir les fonds!

USA1123_039

USA1123_041  USA1123_040

USA1123_042 USA1123_043

USA1123_044 USA1123_045

USA1123_046 USA1123_047

USA1123_048 USA1123_049

USA1123_052

USA1123_054

USA1123_055

USA1123_056 USA1123_057

Je ressors pour retrouver un vent glacial, un froid gélifiant et pour chercher Broadway qui n'est pas très loin et par lequel je vais descendre vers le sud, traversant ainsi tout l'Upper West Side. Et là, sortez vos DVD et préparez votre mémoire, ça va dépoter. Je découvre un quartier agréablement situé entre Riverside Park qui longe la rivière Hudson, et Central Park. Broadway suit un chemin en diagonale en plein milieu et est de loin la partie la plus animée de ce quartier résidentiel, qui me donne l'impression d'une variante des coins chics du 15ème arrondissement de Paris, ceux qui se trouvent autour de la mairie. C'est calme, avec une ambiance bon enfant et très familiale. Kerry me dira plus tard que le quartier qui abritait nombre d'artistes il y a 20 ans a un peu perdu de son identité, mais je trouve toujours une nette différence entre cet endroit très "15ème chic et culturel" et l'Upper East Side, qui lui prend des allures de "16ème commerçant et universitaire", avec les musées en plus.

USA1123_058

USA1123_059

USA1123_060

USA1123_061 USA1123_062
Là, c'est Titanic qu'il faut revoir : ce square est dédié à un couple de la famille du fondateur de Macy's (son fils et sa femme), qui ont péri lors du naufrage du navire cité, en 1912. Ils étaient très investis dans des oeuvres de charité et possédaient deux compagnies. Si mes souvenirs sont bons, il s'agit de ce vieux couple très touchant qu'on voit s'allonger sur leur lit dans le Titanic alors qu'il coule, dans le film.
Rassurez-vous, la pause émotion-larmichette est finie.

USA1123_063
Cité dans le Fodor's, le Café du Soleil est un incontournable : un authentique café français, ambiance méditerranéenne. C'est en effet très réussi, on s'y croirait.

USA1123_064 USA1123_065

USA1123_066 USA1123_067
Au fond, c'est Riverside Park, on doit être à peu près au niveau de la célèbre réplique : "Je voulais que ce soit vous, je voulais tellement que ce soit vous!" (je vous avais prévenus! Culture cinématographique obligatoire!!!)

Je fais un petit tour dans une boutique spécialisée dans les animaux de compagnie, y trouve des chats, des souris, des cochons d'inde et tout plein de gens avec leurs chiens (pas de Brinkley, non... mais un Pincher! Tout mignon!) et découvre tout ce qu'on fabrique pour les chiens et les chats ici. C'est assez dingue.

USA1123_068 USA1123_069

USA1123_070

USA1123_071

USA1123_072

USA1123_073
Attention mesdames et messieurs : branchez la musique

(si, si c'est celle du film pile quand on survole CE Starbucks!)

USA1123_074  USA1123_075

USA1123_076 USA1123_077
Ici la SPA circule en bus à chats et se pose au bord des trottoirs pour faire adopter!

USA1123_078
Au coin de la 72ème et de Broadway, le métro unique en son genre!
" Vous voulez qu'en sortant à la 72ème et Broadway on ne sache plus qu'on est dans le West Side?"
(Euh, j'ai un trou quand même sur le n° de la rue, si quelqu'un se souvient de la réplique exacte...)

Ci-dessous, voici ce que je croyais ne jamais voir dans New York, malgré un reportage qui affirmait que ces animaux sont partout dans la ville. En fait, ils sont au coin de la 72ème et de Broadway, dans le carré de verdure d'une scène de Vous avez un message, et dans Riverside park :

USA1123_080
Les rats! Et dans les feuilles ils pullulent!

USA1123_081
Toujours le même carrefour...
"- J'espère que votre mangue est mûre!
- Je pense qu'elle l'est."
Et le choc, la révélation, non seulement y a pas de banc ici mais de l'autre côté, et en plus, ils ont dû tourner en compagnie des rongeurs les plus voraces de la ville...

USA1123_082
Une de ces petites choses qui font aimer cette ville.

Puisque je suis arrivée au niveau que je souhaitais atteindre pour aborder Riverside Park, je bifurque sur ce qui était ma droite (derrière le peintre) vers l'ouest et prends la 73ème, direction le coin sud du jardin public où je compte trouver l'entrée d'une promenade au bord de l'Hudson.

USA1123_083 USA1123_084
Photo de droite floue, n'agrandissez pas elle est mieux en petit format!

USA1123_085 USA1123_086

USA1123_087 USA1123_088

Et nous y voilà :
USA1123_089 USA1123_090
Le jardin de Riverside est assez étonnant : il fait l'ouest de Manhattan depuis la 72ème rue jusque très loin dans le nord, et il est surplomné par la Henry Hudson Parkway, l'équivalent du périph. ouest. Un passage sous la route mène à la rive : j'ai donc cherché et trouvé le tunnel avec de la lumière au bout, mais rassurez-vous je suis encore parmi vous.
Qui a dit "zut!"???
USA1123_091

USA1123_092

USA1123_093

USA1123_094

USA1123_096

USA1123_097

USA1123_099

USA1123_100

USA1123_101 USA1123_102

USA1123_103

USA1123_104

USA1123_106

USA1123_107

Je ne reste pas bien longtemps sur le bord de l'Hudson, malgré la beauté du couchant, parce que le vent y est terriblement glacial et que j'ai les doigts dans un état inquiétant. Et d'ailleurs le reste de moi-même est en train de virer au glaçon. Je rebrousse donc chemin sur la 72ème, et me retrouve de nouveau sur Broadway :

USA1123_108 USA1123_109

USA1123_110

USA1123_111

USA1123_112

Alors que je me dis que ce boulevard est quand même le meilleur de la planète, je suis aussi douloureusement consciente de mon état de semi-glaçon et de mon besoin urgent de me réchauffer (et de trouver des toilettes aussi, j'avoue) et je commence à chercher frénétiquement un Starbucks. Il me faut une boisson chaude.
Et puis tout d'un coup j'avise sur ma droite un gros bâtiment que je reconnais sans l'avoir vu : le Lincoln Center, qui fait opéra, théâtre et place de village, tout ça en un seul gros machin de marbre et de verre. Trois bâtiments bordent une esplanade sur laquelle en été des groupes de jazz ou de musique rythmée viennent jouer pour le plus grand plaisir des amateurs qui eux viennent écouter et danser. Ce soir en raison du froid on croise quelques poignées d'intellos qui viennent assister à un opéra, deux ou trois touristes, et un ou deux hommes d'affaire qui prennent un raccourci pour ailleurs. Je contourne la partie qui jouxte Broadway et arrive sur la place, devant l'opéra où je découvre une double merveille. (voire triple, en comptant le lustre)

USA1123_113

USA1123_115 USA1123_116

USA1123_118 USA1123_117
Encadrant le lustre immense et magnifique du premier étage, deux gigantesques peintures de Chagall. Je reste là un moment, oubliant tout le reste, ne faisant plus que boire la poésie qui émane de ces toiles.

USA1123_119
En regardant à droite (d'où je viens)

USA1123_120
Face aux toiles de Chagall et par où je repars (en contournant les barrières des restaurations, bien entendu)

Je me trouve un Starbucks en sortant, alleluia, et me précipite dedans. J'y reste un petit moment, histoire de me réchauffer et de profiter de mon chocolat qui me fait beaucoup de bien. Et puis je reprends mon bérêt et mon courage à deux mains, et ma route direction Columbus Circle, où une Japonaise me demande où est le Bed Bath and Beyond à l'adresse là dans son guide. Quand je lui dis qu'elle doit faire demi-tour elle gémit et m'explique qu'on lui a dit que c'était devant nous.  Perplexe, je finis par lui conseiller de demander aux vendeurs du Starbucks juste derrière (quelques dizaines de mètres à peine après celui d'où je sors!) où on pourra la renseigner plus sûrement.
Je me retrouve devant une graaande galerie commerciale déjà photographiée ici, mais cette fois-ci je suis devant la porte et j'entends les chants de Noël diffusés à l'intérieur. Il y a un monde fou.

USA1123_121

USA1123_122

Je fais le tour du rond point et reprends Broadway, comme d'hab' cette fois-ci, retourne chez mon dealer préféré pour y fouiner un peu, comme d'hab', et plus loin alors que je prends un sapin en photo j'entends le hurlement de joie d'une foule. Mon réflexe est de me dire que vu que Madison Square Garden est juste à côté, il doit y avoir un match. Eh bien pas du tout.

USA1123_123

MSG est trop loin, c'est Macy's qui est juste là à quelques mètres et qui inaugure ses vitrines de Noël, avec Père Noël, pétard, confettis, gradins, rue bloquée et policiers et agents de circulation partout pour expédier la foule après les 6'30" de la fête.

USA1123_124 USA1123_125

USA1123_126

USA1123_127

USA1123_128

Je contourne le magasin, la foule est trop grande pour que j'aille prendre des photos des vitrines, et entre dans la gare... où une étrange fumée grise circule.
Apparemment un truc a flambé, ou est en train de flamber sur un des quais. Personne ne panique, tout le monde s'interroge. Au bout de quelques minutes on entend une annonce dans les hauts-parleurs de Penn Station : un problème est survenu sur un des quais, mais pas de panique on est en train d'évacuer la fumée. Bon. Sans plus. Tant mieux. Je prends une photo, puis mon train et rentre crevée à la maison.

USA1123_130