Ligne 10.
Deux Américaines entrent en courant dans le métro dont les portes se ferment et s'interrogent sur la destination de leur camarade qui courait derrière. L'une d'elle, manifestement très énervée, lâche un sonore et très reconnaissable "f**k" bien représentatif de son éducation. Les deux comparses font des signes à travers la vitre quand le métro démarre, signes auxquels la jeune fille délaissée répond sans complexe par... un doigt d'honneur.
Eh ben si c'est comme ça qu'on les élève, aux States...

Une jeune fille aux cheveux châtain clair, à la peau diaphane, avec un béret noir et une grande écharpe à rayures. Elle semble tout droit sortie de Honey and Clover, le manga d'Umino Chica que je suis en train de lire.

Un guitariste entre dans le métro et nous chante du Cat Stevens... mieux que Cat Stevens. Je me régale les oreilles.
Le 27 il est encore là (youpie) et nous chante Blowin' in the Wind de Bob Dylan. Pour la première (puis la seconde) fois de ma vie, je regrette de descendre du métro quand un musicien y joue.