Cette journée fut vraiment très bonne.
Tout a commencé dans les bras de Dieu. Messe, donc.

Le journée s'est poursuivie entre amie. Avec Cyrielle, que je n'avais pas revue depuis plus d'un an.

100_0289

On m'a abreuvée de compliments. Entre Cyrielle qui me disait que j'avais un petit quelque chose en tant que prof (rôôôh merciii!) et le serveur de la pizzeria où nous avons mangé, dans l'oeil duquel j'ai tapé... Sans faire exprès. Demain il va se réveiller avec un gros cocard le pauvre. C'pas d'ma fauuute j'vous dis!

100_0290

Puis j'ai assisté à un concert - en plein air, au pied de la Comédie Française. Un groupe de musiciens d'instruments à cordes classiques interprétait de très beaux morceaux, comme ça, pendant qu'une des leurs faisait le tour des touristes pour leur demander une petite participation ou vendre des CD. D'abord je me suis contentée de participer. Ca me plaisait, mais je ne voulais pas acheter un disque, à cause du prix. Et puis ils ont joué un morceau de Carmen, de Bizet, que je ne connaissais pas. Nous étions plusieurs à taper du pied en rythme, c'était génial. Alors j'ai craqué. Je suis allée chercher de l'argent et j'ai pris un CD. Aucun regret.

100_0292 100_0293 100_0294 100_0295 100_0296

Ensuite j'ai enrichi ma culture générale avec le vernissage d'une exposition sur les modes vestimentaires du XVIIème, XVIIIème et début XIXème siècles. Passionant. J'ai appris baucoup, découvert des tas de petites anecdotes marrantes, bu du champagne, découvert une styliste d'aujourd'hui qui fait des robes à tomber par terre (mais bon, pour le prix on repassera hein?) et je suis finalement rentrée chez moi.

100_0302 100_0303 100_0304 100_0305 100_0308 100_0309 100_0310 100_0312 100_0313 100_0314 100_0315 100_0316 100_0317

J'ai croisé Kyô Sôma en rentrant, et je lui ai fait des crounchs. (Je lui ai gratouillé le dos, en langue française usuelle : )

100_0318 100_0319

Et maintenant j'ai mal au dos.