(Deux d'un coup mais parce que là c'eût été trop court sinon.)

Rue de Vaugirard. Un jeune de 15 ou 16 ans, maxi, qui me dévisage l'air fasciné. Huhu, c'est mignon.
Rue de la convention. Deux jeunes filles qui parlent en langue des signes.
Rue de la Croix Nivert. Un grand monsieur tout mince avec un chien taille porte-clé en laisse. Il court comme un dératé pour suivre l'allure de son maître et se prend la jambe d'un autre monsieur d'un certain âge qui se retourne et passe un certain temps (forcément) à répéter que le chien lui a cogné la jambe.
Le chien continue à courir, au bout de la laisse tendue tenue par un maître très pressé.
Tout le monde regarde cet étrange binôme, car le bestiaud est vraiment rikiki et le maître vraiment très grand.
Ca doit être un spitz-chevreuil, il paraît que c'est la plus petite race du monde. Le chien, pas le maître.

Ligne 12. Un grand brun avec une chaussure noire (L'autre était blanche. Impossible de savoir si c'est fait exprès ou pas) et un air un peu précieux.
Une italienne pendue à son portable.
Une "d'origine africaine" accrochée à son portable aussi, assise dans la foule qui se prend pour un banc de sardines en boîte (non, pas de nuit, en boîte tout court) et qui manie magnifiquement le "code switching". Toutes les informations personnelles sont en langue africaine, et les modérateurs et les ponctuants en français. Dans une langue accessible je viens de dire que dès qu'il y a des infos perso elle parle dans sa langue d'origine et personne ne la comprend - ahah c'est fait pour - et tous les petits mots genre "Ah ouaiiis", "Grave!" "Trop pas!" "Mais c'est vraiiii!" sont en français. C'est savament dosé parce que malgré mon écoute attentive, je ne sais qu'une seule chose de sa vie privée : il y a eu un problème sur la 12 et c'est pour ça qu'il y a du monde.