Une dame avec des chaussures à talons hauts qui traverse le trottoir pour aller poser précautionneusement un PV sur la voiture devant son agence immobilière. Elle y retourne en sautillant.
Au milieu des boutiques de luxe, une pharmacie crasseuse et poussiéreuse, fermée.
En face une grosse corneille très inquiète de me voir la regarder fixement, elle s'éloigne rapidement en marchant, l'air soupçonneux.
Un carrefour, la Tour Eiffel, un vent à décorner les boeufs qui fait voler une canette de bière à moitié écrasée.
Une dame aux cheveux blancs qui se fait manucurer.
Un Yorkshire qui se fait manuc... toiletter.
Deux dames en manteaux de fourrure (chers, très chers les manteaux) et chevelures blondes, l'air affairé, qui rentrent dans une voiture.
Une nounou chinoise qui abaisse un landeau : dedans est emmitouflé un gros bébé rose et joufflu.
Un bus et des tas de gens chics qui en descendent.
Un jeune avec une voix douce et timide qui me demande si j'ai du feu.
Des voitures.
Des bus.
Des passants jeunes ou moins jeunes, avec ou sans poussette.
Le froid qui m'engourdit les doigts.
Des collégiens qui mangent et parlent en marchant.
Deux jeunes filles qui discutent de l'école ; l'une d'elle pose son sac sur le banc près de moi pour le fouiller.


Pont de l'Alma, sur un bateau mouche, un cran plus bas, 4 jeunes filles sur le pont supérieur font de grands signes, et personne ne leur répond.
Alors je leur fait un grand coucou de la main.

Avenue Montaigne, la Mercédes rose et mauve déjà vue la semaine dernière est toujours là, devant le Plaza.

Rue du commerce, un monsieur avec 4 pékinois en laisse.