Aujourd'hui, avec les alphas, nous avons vu des rudiments de la ponctuation. Je suis fière d'eux, ils ont bien compris ce que j'avais décidé de leur apprendre.

Ensuite, en FLE, nous avons vu les trois dernières recettes prévues cette semaine, et nous avons beaucoup ri. Arrivés sur le thème délicat de l'ail et de la gousse d'ail, j'explique encore et encore ce que c'est qu'une gousse, une gousse d'ail. Et pour clore le sujet, Diadie nous a sorti "et en anglais c'est good night!"
S'en est suivi une petite séance d'abdominaux collective, où nous étions tous morts de rires.

En revanche, c'est Ganaa qui a pris le relais pour faire comprendre le concept de gratin à deux chinoises... Moi j'étais à cours d'arguments.

D'ailleurs, parmi les chinoises, il y a une nouvelle de cette semaine: Ying (prononcer ying) qui est mariée à un français et n'aime que la cuisine chinoise. Elle ne veut pas rester en France et est en retard sur les autres, donc demande pas mal d'explications, mais elle est bien gentille.

Pour terminer notre cours, le dernier quart d'heure, j'ai sorti crêpes et tomates cerises, Nergui a dégainé les griottes au sirop, et après une joyeuse séance de lavage de mains au sous-sol, nous avons dégusté tout ça. Je n'ai jamais eu un cours aussi convivial. Ils ont discuté, tout sourire, de cuisine, de crêpes, de plein de choses, et Nergui qui aime bien prendre des initiatives a joué les jeunes filles de la maison, elle nous a donc gavés comme des oies.
Tout le monde est reparti souriant, content, et enrichi de quelques mots de vocabulaires du type "bon appétit" en chinois, mongol, une langue du Mali...

Dommage que tous les sujets ne se prêtent pas à ce genre de moments de partage. Mais si tous les profs pouvaient faire ce genre de chose, on se comprendrait sûrement mieux sur la planète.